Priorités

Les priorités de la communauté francophone du Yukon pour l'élection 2021.

Positionnement

Les candidates et les candidats se positionnent par rapport aux priorités.

Communauté

Les faits saillants sur la communauté francophone du Yukon.

Dualité linguistique

L'importance de la dualité linguistique, du bilinguisme et de la francophonie au Canada.

Priorités de la communauté francophone du Yukon

Dans le cadre de l’élection fédérale 2021, la Table des leaders de la Francophonie du Yukon* a déterminé les priorités d’action pour la communauté franco-yukonnaise. Ses membres s’engagent à travailler en étroite collaboration avec la prochaine ou le prochain membre du parlement pour le Yukon, afin d’obtenir des résultats mesurables et durables dans le temps. Ces priorités d'action sont divisées en cinq axes :

Moderniser

la Loi sur les langues officielles

Inclure

les communautés francophones dans le plan de relance post-pandémie

Investir

dans le développement des communautés de langue officielle en situation minoritaire

Améliorer

l’accès aux services de santé en français

Agir

sur l’ensemble des appels à l’action formulés par la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR)







*Table des leaders de la Francophonie du Yukon : Association franco-yukonnaise (AFY), l'Aurore boréale, Communauté francophone catholique Saint-Eugène-de-Mazenod, Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY), CSSC Mercier, École Émilie-Tremblay, École Nomade, Garderie du petit cheval blanc, Les essentielles, Fondation boréale, Partenariat communauté en santé (PCS), Société des immeubles franco-yukonnais (SIFY), Société d'histoire francophone du Yukon

Moderniser la Loi sur les langues officielles

La Loi sur les langues officielles n’a pas été modernisée de fond en comble depuis 1988. Elle n’est donc plus adaptée à la réalité du Canada moderne et aux besoins des communautés francophones en situation minoritaire. Il existe depuis trois ans un consensus parmi tous les partis politiques de l’importance d’une modernisation rapide de cette Loi. Les communautés francophones et acadiennes attendent cette modernisation.

Actions demandées

Réaffirmer avec force l’importance de nos deux langues officielles et présenter un projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles dans les 100 premiers jours suivant le début du nouveau mandat.

Désigner le Conseil du Trésor comme seule et unique agence centrale responsable de la coordination et de la mise en œuvre de la Loi.

Doter le Commissariat aux langues officielles d’un pouvoir d’ordonnance qui s’étende à la Partie VII de la Loi, et qu’il puisse disposer d’un pouvoir de sanctions pécuniaires. 

Clarifier le principe de « mesures positives » dans le libellé même de la Loi, de même que certains principes d’interprétation de la Partie VII, dont :

  • Des dispositions pour encadrer les consultations des communautés et leur participation à la mise en œuvre de la Loi;
  • L’obligation de négocier des clauses linguistiques exécutoires dans les ententes et transferts avec les provinces et territoires;
  • La reconnaissance de l’esprit réparateur des mesures positives et du principe de l’égalité réelle.

Inclure les communautés de langue officielle en situation minoritaire dans le plan de relance post-pandémie

Les communautés de langue officielle en situation minoritaire ont des besoins spécifiques en termes de relance économique, sociale et culturelle. Un plan adapté à nos besoins est indispensable pour combler le manque à gagner causé par la pandémie. Ceci est également vrai pour la période indéterminée durant laquelle la pandémie continuera d’avoir un effet sur nos vies et nos communautés.

Immigration

Le gouvernement fédéral n’a pas atteint ses cibles en immigration francophone depuis 2003, menant à une chute du poids démographique de la francophonie canadienne.

Actions demandées

Main-d’œuvre

Les communautés en situation minoritaire font face à un problème grandissant de recrutement et de rétention de main-d’œuvre francophone.

Actions demandées

Personnes ainées 

Les personnes ainées font partie de la population la plus vulnérable au Canada. Une grande partie de la population ainée canadienne vit avec de très faibles revenus et la pandémie a aggravé la situation. Il est urgent de les soutenir concrètement et durablement. 

Actions demandées

Investir dans le développement des communautés de langue officielle en situation minoritaire 

Le renouvellement du Plan d'action pour les langues officielles 2018-2023 approche et les piliers identifiés par le gouvernement actuel montrent peu ou pas de progression par rapport au moment de sa publication. Il faudra que le prochain gouvernement fasse preuve de courage et de vision pour encourager la vitalité du français au Canada et garantir sa croissance en continu.

Actions demandées

Indexer le financement des communautés francophones.

Dédier des fonds pour appuyer les secteurs prioritaires et émergeants identifiés par les communautés francophones en situation minoritaire.

Consolider la politique d’investissements dans les médias francophones en situation minoritaire en allouant des fonds directs et en développant une politique publicitaire engagée, durable et proactive.

Développer un programme de financement de base pour le fonctionnement des sociétés d’histoire francophone en situation minoritaire.

Augmenter le financement des organismes de femmes francophones.

Accroître l’accès à des services en français pour les femmes victimes de violence fondée sur le sexe. 

Prioriser la mise en place d’une stratégie pour accroître le nombre de place en garderie afin d’éviter les listes d’attentes ou la fuite d’ayants-droits dans des institutions anglophones .

Poursuivre les ententes de financement liées aux transferts fédéraux au sujet de la petite enfance et des services de garde.

Améliorer l’accès aux services de santé en français

La pandémie de la COVID‑19 a mis en lumière les lacunes dans l’offre de services de santé en français et l’importance d’assurer un accès équitable à la santé pour les francophones en situation minoritaire partout au pays. Un plus grand engagement du gouvernement fédéral est impératif en vue d’augmenter l’accès à la santé et ce, tout au long du continuum (promotion de la santé ou prévention de la COVID‑19, dépistage, traitement, rétablissement, etc.).

Actions demandées

Renforcer le secteur communautaire en santé pour qu’il soit en mesure d’agir sur les déterminants de la santé et d’appuyer les communautés de langue officielle en situation minoritaire en matière d’accès à la santé.

​​​​​​​Intégrer une perspective francophone lors des réformes anticipées des systèmes de santé durant et après la pandémie (télémédecine, santé mentale, soins de longue durée, etc.) pour garantir un accès de qualité à la santé.

Améliorer la collecte de données linguistiques en santé pour mieux planifier les actions et les programmes en santé offerts dans les communautés francophones en situation minoritaire, notamment en ce qui concerne les services aux familles, en santé mentale et pour les personnes ainées.

Favoriser le développement et le placement de main-d’œuvre bilingue qualifiée en santé afin de répondre aux besoins des communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Agir sur l’ensemble des appels à l’action formulés par la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR)

Afin de remédier aux séquelles laissées par les pensionnats et de faire avancer le propcessus de réconciliation, la Commission de vérité et réconciliation (CVR) a lancé 94 appels à l'action. La CVR a demandé aux gouvernements, aux institutions éducatives et religieuses, aux groupes de la société civile et à toutes les Canadiennes et tous les Canadiens de répondre à ces appels. La communauté francophone du Yukon appuie et priorise cette recommandation.

Actions demandées

Positionnement des candidates et des candidats

L’Association franco-yukonnaise (AFY), porte-parole officiel de la communauté francophone du Yukon, a posé cinq questions aux candidates et aux candidats du Yukon à la prochaine élection fédérale. Nous vous présentons les réponses du Parti libéral du Canada (PLC), du Parti conservateur du Canada (PCC), du Nouveau Parti démocratique (NPD) et du candidat indépendant, n'ayant pas reçu de réponse de la part de la candidate du Parti vert.

Voici leurs réponses

La Loi sur les langues officielles (LLO) n’a pas été modernisée de fond en comble depuis 1988. Elle n’est donc plus adaptée à la réalité du Canada moderne, et aux besoins des communautés francophones en situation minoritaire. Comment vous et votre parti allez-vous procéder pour moderniser la Loi? Si vous ou votre parti devenez membre du parlement, appuierez-vous personnellement la modernisation de la Loi afin qu’elle puisse être mise en œuvre rapidement?

Brendan Hanley

Parti libéral du Canada

Le Parti libéral croit que les communautés de langue officielle en situation minoritaire ont toujours besoin du soutien du gouvernement fédéral pour se maintenir, se développer et s’épanouir. Le document de réforme que le gouvernement libéral a présenté, Français et anglais : Vers une égalité réelle des langues officielles au Canada, et le projet de loi C-32 qui aurait modernisé la LLO, va plus loin que tout autre gouvernement fédéral depuis l’adoption de la LLO en 1969. 

Le gouvernement libéral fédéral a considérablement augmenté le financement de base accordé au Yukon pour soutenir les services en français au cours des cinq dernières années. Un gouvernement libéral réélu mettra pleinement en œuvre les mesures législatives et administratives décrites dans le document de réforme, et travaillera avec les communautés de langue officielle pour présenter, dans les 100 premiers jours, le projet de Loi visant l’égalité réelle du français et de l’anglais et le renforcement de la LLO.
 

Lisa Vollans-Leduc

Nouveau Parti démocratique du Canada

J'ai des racines francophones dans le Sud-Ouest de l'Ontario, mais ma famille a été assimilée à la langue anglaise. Chaque langue reflète la manière unique d'un peuple d'interagir avec le monde. Je crois sincèrement en l'importance de protéger et de préserver la culture en maintenant les langues vivantes et florissantes. Je me tourne vers Ruth Ellen Brosseau du NPD comme source d'inspiration – et je m'engage à réapprendre la langue de mes ancêtres.
Le NPD s'est engagé à moderniser la LLO afin de renforcer la supervision et l’imputabilité, d'élargir la portée des droits linguistiques et de s'assurer que les communautés linguistiques en situation minoritaire sont consultées sur les décisions qui les touchent.
Les Néo-démocrates veilleront à ce que les Canadiennes et les Canadiens aient accès à la justice dans la langue de leur choix et que les juges de la Cour suprême soient bilingues. Nous adopterons également le principe d'asymétrie, qui reconnaît qu'en tant que langue officielle minoritaire, le français requiert une protection et une promotion particulières.
 

Barbara Dunlop

Parti conservateur du Canada

La Plateforme conservatrice, c’est-à-dire le Plan de relance du Canada, prévoit le dépôt de mesures législatives modernisant la LLO dans les 100 jours de la constitution du gouvernement. La nouvelle loi modernisée renforcera les obligations positives de la Loi actuelle, ce qui comprend l’octroi au Conseil du Trésor du pouvoir et de la responsabilité de veiller à l’application de la Loi dans les ministères et organismes fédéraux. Cela entraînera également l’augmentation des pouvoirs du Commissaire aux langues officielles et créera un tribunal administratif des langues officielles qui traitera les plaintes des citoyennes et des citoyens.
La collectivité francophone du Yukon bénéficiera également d’un soutien accru à l’enseignement primaire et élémentaire par l’intermédiaire du Programme d’éducation en langues officielles, qui rendra mieux compte de la croissance des communautés francophones en situation minoritaire. Si je suis élue, je rencontrerai les leaders de l’Association franco-yukonnaise (AFY), de la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) et d’autres leaders de la communauté francophone afin de mieux veiller à ce que soient compris et représentés à Ottawa les points de vue de la collectivité. 
 

Jonas Smith

Indépendant

En tant que candidat indépendant représentant le Yukon; non affilié à un parti politique ou à sa plateforme pour une approche « universelle » aux besoins et aux priorités des citoyennes et des citoyens francophones d’un océan à l’autre, si élu député du Yukon le 20 septembre, je m’alignerai sur les députés du gouvernement ou de l’opposition, au besoin, pour mieux représenter la communauté francophone de notre territoire afin de moderniser la LLO.

Avec un engagement direct envers la communauté francophone du Yukon quant à la meilleure façon de procéder à la modernisation et à sa mise en œuvre en temps opportun et de la maintenir comme priorité à la Chambre des communes et aux comités concernés. Je défendrai la communauté francophone du Yukon à Ottawa – avec un engagement direct avec notre communauté ici même – plutôt qu’Ottawa détermine et dicte les besoins de la communauté; et cela inclut la meilleure façon de moderniser la LLO.

En tant que père d’enfants inscrits en immersion française, le bilinguisme et ses possibilités et avantages inhérents sont personnellement importants pour moi.
 

Les communautés de langue officielle en situation minoritaire ont des besoins spécifiques en termes de relance économique, sociale et culturelle. Un plan adapté à nos besoins spécifiques au Yukon est indispensable pour combler le manque à gagner occasionné par la pandémie. Quels sont les éléments marquants de votre plan de relance qui concernent directement la communauté francophone du Yukon?

Lisa Vollans-Leduc

Nouveau Parti démocratique du Canada

Au cours des six dernières années, les Libéraux de Trudeau ont été au pouvoir, ils ont fait beaucoup de promesses, mais posé très peu de gestes concrets. Et, pendant la pandémie, c'est le NPD qui s'est battu pour augmenter la Prestation canadienne d’urgence et pour prolonger les congés de maladie payés pour protéger les travailleuses et les travailleurs.

Pendant la pandémie, alors que la population souffrait, 44 milliardaires ont réalisé 78 milliards de dollars de bénéfices supplémentaires. Le NPD paiera pour la reprise en obligeant les ultra-riches à payer leur juste part d'impôts et en éliminant les échappatoires fiscales.

Notre plan de relance consiste à faire face à la crise du logement, à rendre la vie plus abordable, à prendre des mesures contre le changement climatique et à bâtir une économie qui fonctionne mieux pour un plus grand nombre de personnes.

En ce qui concerne le logement, le NPD s'est notamment engagé à construire 500 000 logements abordables en dix ans et à étendre les hypothèques de 30 ans afin que plus de personnes puissent acheter une maison.
 

Jonas Smith

Indépendant

La reprise sociale et économique à la suite de la pandémie de la COVID-19 est une priorité pour moi, pour le peuple canadien et pour toutes les Yukonnaises et tous les Yukonnais. Voici quelques faits saillants qui s’appliquent directement à la communauté francophone du Yukon :

-    Un coût de la vie plus faible pour les Yukonnaises et les Yukonnais et la possibilité pour nos citoyennes et nos citoyens de vivre ici et de poursuivre la carrière de leur choix pour y arriver. Cela nous permettra de maintenir notre diversité actuelle, tant sur le plan économique que culturel, et d’attirer des gens de l’extérieur du territoire pour qu’ils visitent le Yukon ou y fassent leur chez-soi. La disponibilité du logement et des terres et les solutions d’énergie verte sont essentielles à cette priorité.

-    Je défendrai et veillerai à ce que la voix du Yukon soit entendue à la Chambre des communes, notamment un soutien accru du gouvernement fédéral à la culture et aux activités artistiques francophones au territoire pour aider à renforcer la francophonie.
 

Barbara Dunlop

Parti conservateur du Canada

La première étape du Plan de rétablissement du Canada est de lutter contre la COVID-19 en favorisant la vaccination généralisée et en mettant en place un dépistage efficace et rapide pour éviter à l’avenir les fermetures et protéger les Canadiennes et les Canadiens tandis que nous retournons au travail. Un gouvernement conservateur œuvrera en étroite collaboration avec le gouvernement du Yukon afin d’aider les yukonnaises et les yukonnais à retourner au travail le plus rapidement possible, dans de bons emplois bien rémunérés. 
À titre de députée, j’établirai un partenariat avec les organisations communautaires pour veiller à ce que les programmes fédéraux soient adaptés aux conditions spécifiques du Yukon. Cela comprendra le Plan canadien Hausse d’emplois qui versera jusqu’à 50 % des salaires des nouvelles recrues pendant six mois, ainsi que le crédit d’impôt Relancer les PME, qui fournira un crédit d’impôt de 25 % sur des montants allant jusqu’à 100 000 $ investis dans les petites entreprises. 
Nombre d’entreprises et organisations du Yukon dépendent de l’immigration pour obtenir du personnel francophone compétent. 
 

Brendan Hanley

Parti libéral du Canada

Le Parti libéral s’est engagé à rétablir l’emploi à son niveau prépandémie – au-delà d’un million d’emplois – et à faire en sorte que les emplois créés soient de bons emplois bien rémunérés. Cela comprend la création d’une stratégie visant à soutenir spécifiquement les entrepreneurs des communautés de langue officielle en situation minoritaire afin d’assurer leur vitalité; cette stratégie appuierait le Yukon par le biais de CanNor. Un gouvernement libéral réélu soutiendra également le maintien et la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire en aidant à construire, à rénover et à développer des espaces éducatifs et communautaires qui servent les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement libéral a été là pour les Yukonnaises et les Yukonnais. Nous poursuivrons ce soutien en prolongeant le Programme d’embauche pour la relance économique au Canada, afin que les entreprises puissent embaucher plus de travailleuses et de travailleurs et que le peuple canadien puisse retrouver du travail. Le programme libéral comprend également la promesse d’offrir à l’industrie touristique du Canada un soutien temporaire pour les aider à passer l’hiver.
 

Le renouvellement du Plan d'action pour les langues officielles 2018-2023 (PALO) approche. Les piliers et les actions identifiés par le gouvernement actuel montrent peu de progression par rapport au moment de sa publication. Puisque le renouvellement de ce Plan sera discuté pendant votre mandat, comment vous et votre parti allez soutenir la croissance et la vitalité de la communauté francophone yukonnaise et canadienne en situation minoritaire?

Jonas Smith

Indépendant

À titre de député du Yukon, j’appuierai l’épanouissement et la croissance de la communauté francophone du Yukon dans le cadre du renouvellement du PALO en :

•    Collaborant directement avec la communauté francophone du Yukon pour veiller à ce que ses priorités soient définies et présentées clairement et fermement à Ottawa;

•    Disant qu’un plan doit se traduire par des mesures et une mise en œuvre. Les mots et les politiques promises par l’entremise d’un plan qui n’est pas mis en œuvre ne sont pas acceptables pour la communauté francophone. Parmi les priorités clés du Plan sur lesquelles j’insisterai, mentionnons les investissements réalisés pour l’éducation dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire, l’apprentissage d’une langue seconde, l’immigration, les soins de santé, l’éducation à la petite enfance et la justice;

•    Si je suis élu député du Yukon, je veillerai à ce que le Canada respecte ses engagements à l’égard du Plan et veille à ce que tous les ministères concernés s’engagent et donnent suite à leurs engagements ministériels respectifs visant à soutenir l’épanouissement de ces communautés.
 

Brendan Hanley

Parti libéral du Canada

Le gouvernement du Parti libéral a lancé le PALO, et a donné suite à cet engagement avec un investissement historique de 2,7 milliards de dollars sur 5 ans, dont 500 millions de dollars de nouveaux fonds pour soutenir les communautés minoritaires de langue officielle et promouvoir le bilinguisme dans tout le pays. Le budget 2021 a pris des mesures pour éliminer les listes d’attente et a fixé l’objectif d’atteindre un taux de 25 % de bilinguisme d’ici 2036.

Si nous sommes réélus, nous continuerons à nous appuyer sur ce travail important par des actions telles que : 
-    Investir 120 millions de dollars pour que le financement fédéral soit durable et orienté vers l’amélioration de l’accès aux programmes d’immersion française et de français langue seconde dans tout le pays;
-    Soutenir spécifiquement les entrepreneurs en matière de langues officielles (voir Q2);
-    Augmenter de façon permanente le financement des institutions postsecondaires dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire à 80 millions de dollars par année;
-    Soutenir les espaces communautaires de langue officielle (voir Q2).
 

Lisa Vollans-Leduc

Nouveau Parti démocratique du Canada

En tant que votre députée, je serai une voix forte du Yukon à Ottawa, et pas seulement porteuse de messages d'Ottawa au Yukon. En tant que députée, les Franco-Yukonnaises et les Franco-Yukonnais peuvent s'attendre à une représentante empathique qui place l'obtention de résultats pour la population au centre de la politique et de l'action du gouvernement. 

Je m'engage à apprendre le français et à passer beaucoup de temps avec la communauté. En écoutant et en prenant conseil auprès de la communauté, je préconiserais des mesures qui soutiennent la croissance et la vitalité de la communauté. Je rechercherai les conseils de la communauté sur la façon dont le PALO peut progresser et mener à de meilleurs résultats pour les Franco-Yukonnaises et les Franco-Yukonnais.

Barbara Dunlop

Parti conservateur du Canada

Ma première priorité est de rencontrer les leaders et les membres de la communauté franco-yukonnaise afin de mieux comprendre pourquoi le PALO a connu tant de difficultés pour avoir un véritable impact pour la Franco-Yukonnie. En réalité, les collectivités francophones varient selon les régions du Canada et la vie des franco-yukonnaises et des franco-yukonnais sera différente de celle des francophones du Québec, de l’Ontario ou de la Colombie-Britannique.
En plus d’être une population en situation linguistique minoritaire, la collectivité francophone du Yukon vit dans une région éloignée du Canada, où il est difficile d’avoir accès aux services. Il y a également un nombre croissant en immigration de toutes les régions du monde francophone, venant par exemple d’Afrique et d’Europe. Cette collectivité dynamique a des besoins multiples et divers et confierait aux groupes communautaires la tâche de veiller à ce que ces nuances soient comprises et répercutées dans un renouvellement du Plan. Il sera important de veiller à ce que le plan national reconnaisse ces différences régionales et rende compte des réalités des francophones vivant au Yukon. 
 

La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière les lacunes dans l’offre de services de santé en français et l’importance d’assurer un accès équitable à la santé pour les francophones en situation minoritaire partout au pays. Quelles mesures concrètes votre parti et vous-même allez-vous prendre pour contribuer au développement des services de santé en français au Yukon? Et, plus généralement, comment allez-vous protéger la place du français dans le milieu de la santé en situation francophone minoritaire, en termes d’information, de promotion et de services?

Barbara Dunlop

Parti conservateur du Canada

Les soins de santé demeurent un mélange de prestation de services territoriaux assortis d’un important financement fédéral pour offrir des soins de santé de qualité à toutes les yukonnaises et tous les yukonnais. Dans les 100 jours de la constitution du gouvernement, un gouvernement conservateur rencontrera les premiers ministres pour proposer un nouvel accord sur la santé favorisant un taux de croissance annuel d’au moins 6 % du Transfert canadien en matière de santé. 

Cela se traduira par une injection de près de 60 milliards de dollars dans notre système de soins de santé au cours des 10 prochaines années. Lorsque nous utilisons les soins de santé, souvent, nous sommes des plus vulnérables et la certitude de pouvoir communiquer dans notre propre langue rend l’accès aux soins de santé plus facile et plus rassurant. J’appuierai le maintien du financement de Santé Canada qui vise à augmenter la disponibilité des soins de santé francophones au Yukon. 
 

Lisa Vollans-Leduc

Nouveau Parti démocratique du Canada

Je crois que tout le monde mérite d'avoir des services de santé accessibles. Un gouvernement néo-démocrate bonifiera le PALO afin d’améliorer l'accès aux services dans la langue de leur choix, notamment en travaillant avec les provinces et territoires pour améliorer l'éducation dans la langue de la minorité et attirer une plus grande immigration francophone au Yukon et dans les collectivités partout au pays.
Je m'engage à travailler avec tous les niveaux gouvernementaux pour améliorer les services de santé à travers le territoire afin qu'ils soient accessibles à la communauté francophone.
 

Jonas Smith

Indépendant

Je défendrai publiquement la prestation de services de santé au Yukon dans les deux langues officielles afin d’assurer l’égalité, la qualité et la sécurité des soins aux patients de notre territoire. À cette fin, la défense des intérêts du gouvernement fédéral, en tant que député du Yukon, pour assurer des partenariats efficaces avec les collectivités et le gouvernement du Yukon sera une priorité clé.

Brendan Hanley

Parti libéral du Canada

L’augmentation du financement de base accordé au Yukon par le gouvernement libéral fédéral pour les services en français a soutenu la priorité de la dotation en personnel du centre de santé bilingue, que le gouvernement du Yukon prévoit pour 2022. 

Reconnaissant que de nombreuses personnes vivant au Canada ont du mal à trouver une ou un médecin de famille, l’un de nos principaux engagements est d’aider les territoires et les provinces à embaucher davantage de médecins de famille. Nous nous sommes engagés à investir 3 milliards de dollars pour embaucher 7 500 médecins de famille, d’infirmières et d’infirmiers et d’infirmières praticiennes et d’infirmiers praticiens. 

Afin de nous assurer que nous recrutons également plus de professionnels de santé dans les régions rurales et éloignées comme le Yukon, nous créerons aussi de nouveaux incitatifs pour y diriger plus de professionnels de santé. Nous augmenterons l’exonération des prêts étudiants pour une liste élargie de professionnels de santé et nous créerons un incitatif fiscal pour faciliter l’établissement d’un cabinet de santé dans ces collectivités. 
 

Dans son rapport final, la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) a demandé aux gouvernements, aux institutions éducatives et religieuses, aux groupes de la société civile et à toutes les Canadiennes et tous les Canadiens de répondre aux 94 appels à l’action. Sachant que tous les partis se sont engagés à respecter l’ensemble de ces appels à l’action, comment allez-vous représenter la réalité yukonnaise dans les discussions et dans les propositions d’action du prochain gouvernement?

Brendan Hanley

Parti libéral du Canada

En tant que médecin hygiéniste en chef du Yukon depuis 13 ans, j’ai noué des relations avec les chefs des Premières nations du Yukon et j’ai pu constater de visu le besoin urgent de faire progresser la réconciliation. Le programme libéral comprend des engagements historiques, comme l’établissement d’une stratégie de logement pour les Autochtones des régions rurales et du Nord. Un gouvernement libéral réélu continuera à travailler avec ses partenaires pour faire avancer les 94 appels à l’action de la CVR, et pour mettre en œuvre les 76 qui relèvent de la compétence fédérale ou partagée. 

Actuellement, plus de 80 % des appels à l’action relevant de la compétence fédérale ou partagée sont terminés ou en bonne voie. Plus récemment, le gouvernement s’est engagé à verser 320 millions de dollars aux communautés autochtones pour les aider à rechercher les tombes dans les pensionnats et à soutenir les survivants. En juin, le gouvernement libéral a également adopté le projet de loi C-15, qui donne force de loi à la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones au Canada.
 

Jonas Smith

Indépendant

Toutes les Canadiennes et les Canadiens ont un rôle à jouer sur la voie de la réconciliation avec les peuples autochtones. Heureusement, grâce à la vision et à la persévérance des générations précédentes de dirigeants des Premières Nations du Yukon, bon nombre des appels à l’action sont déjà abordés dans les onze ententes définitives et d’autonomie gouvernementale de notre territoire, et il revient à toute la communauté yukonnaise de mettre en œuvre les ententes et les appels.  

En tant que député indépendant du Yukon, je travaillerai avec les députés des deux côtés pour veiller à ce que le parti au pouvoir tienne compte des réalités particulières et uniques du Yukon. De plus, je serais honoré de vous faire part de mon expérience, par l’entremise des Premières Nations du Yukon elles-mêmes, afin de démontrer au reste du pays les avantages de poursuivre ces nobles objectifs. Le Yukon a une génération d’avance sur une grande partie du Canada sur la voie de l’autodétermination des Autochtones.
 

Barbar Dunlop

Parti conservateur du Canada

Pendant toute ma carrière de fonctionnaire, j’ai travaillé étroitement avec les Premières Nations, les sociétés de développement et les entreprises autochtones. Au cours de la campagne, j’ai eu l’occasion d’interagir avec des citoyens des Premières Nations sous un nouvel éclairage et d’entendre de première main les avis de citoyens des Premières Nations. La CVR et l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées soulignent toutes deux ce que j’ai vu et entendu directement, à savoir qu’il faut davantage d’efforts pour combler les lacunes entre la population yukonnaise autochtone et non autochtone. 

Les Premières Nations du Yukon occupent un lieu particulier du Canada, représentant la majorité des Premières Nations autonomes de l’ensemble du pays. En écoutant les leaders des Premières Nations et leurs collectivités, je continuerai à travailler pour veiller à ce que leur situation particulière soit comprise à Ottawa. Même si nous avons beaucoup de chemin à parcourir, le Yukon peut être fier de sa position de leadership au Canada. 
 

Lisa Vollans-Leduc

Nouveau Parti démocratique du Canada

Je m'engage à entreprendre l'important travail de réconciliation de bonne foi et en partenariat véritable et égal avec les communautés autochtones à travers le pays. Le NPD sera un allié des Premières Nations et mettra en œuvre les appels à l'action de la CVR. Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas agir.

Une partie essentielle de la réconciliation consiste à reconnaître pleinement l'horreur et les torts causés aux enfants autochtones, à leurs familles et à leurs communautés par le système des pensionnats. Ces institutions ont systématiquement retiré les enfants de leurs familles et leur ont infligé des mauvais traitements, des maladies et la mort. Les récentes révélations de milliers de fosses communes et de tombes anonymes sur les sites des pensionnats à travers le pays soulignent la profondeur de l'horreur que cette politique génocidaire a infligée pendant plus de 160 ans - conçue par les conservateurs de John A. Macdonald et encouragée par les libéraux, les architectes de la Loi sur les Indiens.
 

Communauté francophone du Yukon

Installée au territoire depuis plus de 150 ans, la communauté franco-yukonnaise participe pleinement à la vie communautaire, culturelle et économique du Yukon. Elle cherche au quotidien à améliorer la qualité de vie de tous les Yukonnais et les Yukonnaises, tout en préservant sa francophonie.

Bilinguisme au Yukon*

Bilinguisme au Canada*

Treize institutions et organismes

Au fil des ans, les francophones du Yukon se sont dotés d’institutions dans le but d’assurer la pérennité de leur communauté. Aujourd’hui, ces organismes et institutions francophones contribuent à l’essor du Yukon.

Actives dans de nombreux secteurs d’intervention (éducation, petite enfance, santé, économie, immigration, histoire et patrimoine, arts et culture), ces organisations créent des emplois et offrent une grande variété de services directs à la communauté (familles, jeunes, aînés, femmes et nouveaux arrivants).

Elles développent également des partenariats gagnants avec des organismes de la majorité, afin de répondre aux enjeux d’intérêt commun.

Une communauté en croissance

La communauté franco-yukonnaise est vibrante et diversifiée grâce à la contribution d’un nombre croissant de personnes qui font le choix de vivre en français au Yukon.

Selon les prévisions de Statistique Canada*, on anticipe une augmentation continue de la population francophone d’ici 2025‑2030.

*Statistique Canada, recensement de 2016

Dualité linguistique, bilinguisme et francophonie

Avec ses deux langues officielles,

le Canada possède un avantage social et économique clair pour évoluer dans le monde à venir.

L’apprentissage des deux langues

officielles contribue à atténuer les barrières culturelles et à favoriser l’ouverture aux autres, la bonne entente et le respect mutuel, ce qui permet de renforcer la dualité linguistique du Canada.

La dualité linguistique

signifie que le Canada compte deux communautés linguistiques officielles : francophone et anglophone. Le bilinguisme est une obligation institutionnelle et un choix personnel. La dualité linguistique signifie que chaque individu a le droit de conserver son identité, sa langue et sa culture partout au Canada.

De plus en plus d’entreprises

valorisent et favorisent le recrutement de personnel bilingue. Les entreprises touristiques francophones augmentent et attirent une clientèle qui parle français. Les gouvernements fédéral et territorial désignent également de nombreux postes bilingues afin d’offrir des services en français.

Grâce à la présence des francophones

au Yukon, des fonds fédéraux considérables sont investis au territoire et contribuent au développement économique de la société yukonnaise.

Le français se vit au quotidien

au Yukon, notamment grâce à de nombreuses activités culturelles et artistiques, aux programmes de français langue première de la petite enfance à la 12e année, aux programmes d’immersion dans les écoles primaires et secondaires et aux cours de français langue seconde pour adultes.